Mon dernier rêve sera pour vous...

Jean d'Ormesson nous a quittés... Avec lui, une partie du patrimoine littéraire français s'évapore.


Parmi les hommages vibrants qui abondent en ce jour, il y a celui, magnifique, énergique, d'Alexandre Jardin, qui évoque un "aristocrate gai posé sur des plateaux démocratiques, stoïcien déguisé en Académicien rieur, modéré en tout sauf en amour", et d'ajouter que "tout son être subtil contredit la vulgarité du vacarme moderne."


"Quelle tristesse que la joie s’en soit allée... Avec lui, l’éclat de rire eut le dernier mot", remarque-t-il fort justement.

"Lui-même sujet de roman (d’amour fou, mené à bride abattue), Jean a écrit un livre immortel qui, à chaque ligne, parle des battements de son cœur : « Mon dernier rêve sera pour vous », biographie sentimentale de Chateaubriand. Lisez, lisez-le ! Que son cœur si vivant batte longtemps encore ! Le roi Jean est mort, vive Jean !"


Merci à Alexandre Jardin pour ces mots vivants qui viennent accompagner le trépas.


Jean d'Ormesson appartient donc au passé, mais il est de ceux qui abordent l'éternité.

Écrivain vivant, il est inéluctable que ses mots aient souvent exprimé cette quête de l'instant perpétuel au cœur du récit. Une posture biographique, en somme... Authentique et esthétique.


Nos nouveaux rêves d'écriture seront donc pour lui...

Le passé et les mots (Jean-d'Ormesson)

  • Facebook - Black Circle
Posts à l'affiche
Posts Récents